Critique de livre: Reinhard Bonnke mène une vie de feu

Salut les amis! Avez-vous déjà entendu parler de Christ pour toutes les nations et son fondateur, Reinhard Bonnke? J'ai rencontré son travail pour la première fois l'année dernière. J'étais vraiment un peu énervé contre moi-même parce que cet homme est comme le Billy Graham d'Afrique et que je n'avais jamais entendu parler de lui. J'ai décidé de rattraper mes années d'ignorance en lisant essentiellement tout ce dont il était l'auteur et sur lequel je pouvais mettre la main. (Merci à ma bibliothèque publique de m'avoir aidé à ne pas faire faillite.)

Vivre une vie de feu est l'autobiographie de Reinhard Bonnke, publiée en 2009. Honnêtement, ce livre a changé la donne pour moi. Cela a créé une sainte insatisfaction dans ma vie. Je tombais souvent sous la conviction du Saint-Esprit en lisant. Qu'est-ce que j'ai fait de ma vie?!? J'ai dû me poser cette question cent fois au cours du livre.

C'était un long livre - 645 pages - mais c'était difficile à supprimer. Je l'ai lu dans environ une semaine. Il serait impossible de résumer le livre, mais voici ce que je retiens le plus:

  • Lire / entendre parler de miracles dans la vie des autres renforce ma propre foi. je connais J'ai besoin d'un miracle dans ma vie et lire des histoires de guérisons miraculeuses m'a vraiment aidé à continuer à croire en Dieu pour moi-même.
  • Je dois gérer les promesses de Dieu dans ma vie. Bonnke l'a très bien fait. Son exemple m'a appris non pas à demander aux autres de faire cela à ma place, mais bien à coopérer avec Dieu pour la réalisation de ses desseins dans ma vie.
  • Le conflit fait partie de la vie. J'apprécie vraiment la manière dont Reinhard a géré les désaccords avec ses parents tout en les honorant. Cela m'a juste donné un bon exemple. J'étais encouragé lorsqu'il a associé certaines des chagrins de son enfance avec ce que Dieu lui enseignait afin de servir efficacement les autres.
  • Je suis fier d'être pentecôtiste! Je ne m'en rendais pas compte, mais cela fait longtemps que je porte un sentiment d'infériorité réprimé. Peut-être depuis que je suis à l'université, j'ai inconsciemment cru que, parmi les chrétiens, les pentecôtistes sont les sauvages brutaux du groupe. La lecture du témoignage de Reinhard a fait ressortir cette honte et m'en est sortie. J'ai acquis une appréciation de l'histoire du pentecôtisme et je suis très reconnaissant du rôle du Saint-Esprit dans ma vie. Je suis libre! Et je ne ferai aucune excuse pour la passion ou le penchant fort qui caractérise les croyants comme moi. Je honore et respecte mes frères et sœurs liturgiques en Christ - j'ai beaucoup appris d'eux (et continuerai à apprendre). Mais là est pouvoir au nom de Jésus! Il guérit toujours et il parle toujours - Je l'ai personnellement expérimenté. Et en ces temps de plus en plus obscurs, nous avons besoin de plus de croyants remplis de l'Esprit! Mais je m'égare…
  • Dieu ne méprise pas les petits commencements. L'impact du ministère de Reinhard Bonnke (des millions de personnes venant à Christ) est stupéfiant. Mais penser que tout a commencé avec son obéissance est une révélation. Nous ne serons pas tous appelés (individuellement ou collectivement) à participer à de si grands ministères, mais il est si important d'être fidèle, quel que soit notre nom, pour Dieu et les personnes qui seront bénies de l'autre côté de notre obéissance!
  • Je suis inspiré de prendre des risques pour l’Évangile. Je suis plus ouvert à être utilisé par Dieu d'une manière qui me met mal à l'aise. Comme le dit Reinhard, «nous ne sommes pas qualifiés par nos forces pitoyables, mais par la toute-puissance de Dieu». J'ai longtemps lutté contre la peur de l'homme, mais j'ai atteint un point où je veux juste être ce que Dieu m'a appelé, que les gens me aiment ou non. C’est peut-être la raison pour laquelle une autre de mes citations préférées du livre est la suivante: «Les rejetons du monde sont les élus de Dieu».
  • Dieu est toujours en mouvement. J'admire vraiment à quel point Bonnke et son équipe étaient sensibles à l'Esprit, adaptant leur stratégie en fonction des circonstances et des saisons. Je sais que je suis vraiment une créature d'habitude et que je peux rester coincé dans une ornière facilement. L'histoire de Reinhard a clairement mis en évidence la nécessité de faire preuve de discernement et de bouger selon les directives du Saint-Esprit. Notre Dieu est le même hier, aujourd'hui et pour toujours, mais il est toujours en mouvement! C'est une leçon importante pour les individus et les organisations.

Ce sont mes plus gros plats à emporter. Je recommande fortement ce livre! Êtes-vous intéressé à le lire? J'espere!

6 commentaires

  1. Cela ressemble à un bon livre! Le point pentecôtiste m'a frappé ainsi que la rupture des habitudes de laisser le Saint-Esprit guider. Merci pour le partage.

    1. Heureux que ce point a résonné avec vous. Je me demande si c'est le cas de nombreux autres pentecôtistes?

    1. Oui, je le pense! J'espère que vous allez vérifier. 🙂

    1. J'ai utilisé l'e-reader gratuit de ma bibliothèque - il s'appelle Hoopla. Pas sûr de ce que votre bibliothèque utilise - vous devriez pouvoir voir sur leur site web! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFR
en_USEN es_COES ml_INML hi_INHI fr_FRFR
%d blogueurs aiment cette page :